Différences entre e-commerce et marketplace

Différences entre e-commerce et marketplace

81,7 milliards d’euros. C’est le chiffre d’affaires du secteur du e-commerce en 2017, secteur en pleine explosion depuis plusieurs années avec une croissance de 14,3% par rapport à 2016. En France, ce sont plus de 37,5 millions de personnes qui ont effectué un achat sur internet. Il faut également noter la percée du m-commerce, c’est-à-dire faire des achats sur mobile (environ 30%), qui prend de plus en plus de place dans ce secteur.

Dans ce secteur, il ne faut pas confondre deux types de sites plateformes de ventes. Premièrement il y a les sites traditionnels e-commerce et ensuite il y a les marketplace (places de marchés en français). Ces dernières représentent près d’un tiers du volume d’affaire et ce n’est pas près de s’arrêter.

Il faut bien connaître les différentes possibilités offertes entre ces deux canaux de distribution afin d’utiliser la plus adaptée et ainsi accroître l’activité de votre entreprise. Il existe plusieurs différences que l’équipe de Medialeads vous explique en détails.

B2C vs B2B2C

Deux modèles s’opposent même si la finalité est la même : vendre à des clients.

Les sites de e-commerce sont dans une démarche B2C (Business to Client), c’est-à-dire que l’entreprise vend directement au client final, un peu comme un magasin physique le ferait. Le bénéfice que fait le site se fait donc directement auprès du client.

Une marketplace est un site internet où différents vendeurs (entreprises) proposent leurs produits à des clients finaux. Les marketplaces peuvent être dans un business B2B2C (Business to Business to Client) ou B2B (Business to Business). Les marketplaces ont donc comme client le vendeur et mais également dans certains cas (type abonnement en B2B) le client du vendeur. Il y a donc un intermédiaire de plus sur ces plateformes. Concrètement, on peut dire que les marketplaces sont des intermédiaires entre les entreprises et les acheteurs. Ici, la plateforme gagnera de l’argent en prélevant une commission (plus ou moins importante) sur les ventes de chaque vendeur. Il existe également des systèmes à abonnement, notamment préféré en B2B.

Les cibles des sites de e-commerce et des marketplaces sont donc différentes ce qui change de nombreux aspects de leur métier.

Le business model est donc différent. Lorsqu’avec un site de e-commerce, il faudra attirer des clients sur son site, il faudra attirer des vendeurs et des entreprises avec une marketplace. Il y a 2 axes de développement à travailler en parallèle. 

Le nombre de références et la logistique

Pour pouvoir augmenter l’activité d’une marketplace, il faut augmenter le nombre de vendeurs et il faut pour cela prospecter de manière efficace afin d’étendre le nombre de produits que vous avez. Cependant, ne misez pas tout sur la quantité mais privilégiez plutôt des vendeurs de qualité si possible.

Les stocks sont décentralisés via ses vendeurs et vous pouvez donc augmenter le nombre de vos vendeurs sans prendre trop de risques. De plus, on peut imaginer que plus de vendeurs il y a pour un même type de produits, plus ils seront en concurrence et seront tentés de baisser le prix pour gagner des parts de marchés. Vous aurez donc des produits moins chers qu’un e-commerce.

Pour les sites e-commerce, il faudra proposer ses propres références, gérer les stocks et avoir les ressources adéquates pour assurer toute la logistique. Ces contraintes grandiront au fur et à mesure que l’activité grandira. Il devra avoir absolument un stock, approvisionné de manière régulière.

Si jamais il y a des problèmes sur des produits, qu’il doit y avoir des renvois par exemple, l’opérateur du site de e-commerce devra s’en occuper contrairement à l’opérateur de marketplace qui laissera son vendeur s’en occuper. L’opérateur sera le médiateur entre le client mécontent et le vendeur.

On peut donc voir ici que les marketplaces présentent moins de risques financiers qu’un site de e-commerce traditionnel. La gestion des places de marchés est donc beaucoup plus simple même s’il faudra tout de même veiller à ce que l’état des stocks des vendeurs soit mis à jour sur le site. Heureusement, pour cette partie, Medialeads peut directement se connecter sur les flux produits des vendeurs pour les mises à jour. La grande difficulté, vous l’aurez compris, sera d’attirer des vendeurs sur votre plateforme.

En résumé : L’un des gros atouts de créer sa marketplace c’est d’avoir des stocks décentralisés et donc par conséquent d’avoir un catalogue de références presque infini alors que l’e-commerçant va dépendre de ses capacités à stocker les marchandises et de la logistique que cela entraîne.

Responsabilité de l’entreprise

Il existe également une différence vis-à-vis de la loi entre une marketplace et un site de e-commerce. Le statut juridique diffère. En effet, l’opérateur de la place de marché, selon la loi, est un simple courtier et met en relation un vendeur avec son client, tout en sécurisant la transaction via des systèmes de paiement type Stripe, Mangopay ou encore HiPay. Medialeads peut se connecter à tous les types de prestataires, selon vos besoins.

L’opérateur du site de e-commerce quant à lui aura une responsabilité légale des produits qui sont vendus. En cas de litige, c’est lui qui sera entendu par les autorités contrairement à l’opérateur de la marketplace.

La marketplace doit juste prévoir toutes les fonctionnalités notamment sur les délais de rétractation, les éventuels remboursements ou encore la gestion des retours au niveau des interfaces.

Et pour ce qui est du développement commercial ?

Le gagnant ou plutôt la gagnante est sans aucun doute la marketplace. En effet, lorsque la croissance et la demande explosent, un e-commerce aura les mains liées car il devra proposer plus de références avec toute la logistique que cela entraîne. Sans parler du temps passé et des investissements à faire.

Créer sa marketplace, c’est ne pas avoir peur des conséquences d’un développement. En effet, si cela arrive, rien de bien compliqué puisqu’il lui suffit d’augmenter son catalogue. Une place de marché peut donc connaître sans problème une forte croissance, Elle y fera face sans risque financier. L’important, c’est d’établir un business model solide et efficace, et ça, nous pouvons vous y aider.

Avantages des marketplaces vis-à-vis des sites de e-commerce

  • Possibilité de croissance plus rapide
  • Moins de risques financiers
  • Barrières à l’entrée plus faible (investissement de départ plus faible grâce à notre solution Saas)
  • Statut juridique moins contraignant

L’avis de l’équipe Medialeads

Il faut reconnaître que l’e-commerce a permis d’annuler toutes les contraintes que l’on peut trouver aux commerces physiques. Pratique, prix souvent moins chers, grand catalogue, l’e-commerce a ses atouts. Mais également ses inconvénients notamment ceux liés au stockage des produits et à la logistique.

Le e-commerce a des limites contrairement à une place de marché. Plus de souplesse, plus de références, moins de logistique et d’investissement, la marketplace réunit tous les facteurs de succès. Elle balaie tous les inconvénients du e-commerce. Tout simplement !

Vous souhaitez vous lancer dans la création d’une marketplace ? Vous avez des questions qui restent sans réponses ? Vous voulez en savoir plus sur notre solution de marketplace Medialeads ? N’hésitez pas à nous contacter !

Laisser un commentaire